Tower

Déchets Numériques

🇫🇷

La disparition des pellicules, l’avènement de la photographie numérique, l’augmentation de la taille des cartes mémoires et l’explosion des clouds ont entraîné depuis une dizaine d’années, l’accroissement exponentiel de prises de vue.

Cette explosion du nombre de clichés a aussi eu pour conséquence un phénomène encore méconnu : la hausse des déchets numériques. Par déchets numériques, j’entends les photos non exploitées et oubliées sur un disque dur et sur le cloud.

En 2018, j’ai eu la chance de me rendre à Georgetown en Malaisie lors du Festival artistique qui a lieu chaque année. J’y ai fait la rencontre de Madhvee Deb qui présentait son exhibition Digital Waste. Par son projet, Madhvee m’a fait prendre conscience de ce phénomène.

J’ai voulu estimer ma production de déchets numériques et j’ai été surpris par le nombre important de photographies que je stockais inutilement. J’ai tout d’abord trié et effacé plus de 10 Go de photos stockées sur un compte cloud. J’ai également supprimé un compte Flickr de 176 Go de données. Ont suivi un ancien compte Dropbox avec une dizaine de Go ainsi qu’un ancien Picasa avec quelques Gigas. Soit Un total de presque 200 Go qui dormaient. Ces données (au même titre que les emails) sont stockées dans des Datas Centers, très gourmands en énergie. J’ai ainsi pu réduire mon emprunte carbone très facilement et en un minimum d’effort.

Pour information l’empreinte carbone d’un email avec une pièce jointe d’environ 1 Mo est de 19 grammes. 
Mes 200 Giga de photos oubliées équivalent à 200 000 Mo soit 3,8 TONNES de CO2 par an !

Certaines photos dataient de plus de dix ans. De nombreux clichés me servent pour mon Blog de voyage Ici et Là-Bas ou pour mon compte instagram, mais je suis loin de les avoir toutes exploitées.

J’ai voulu donner une seconde vie à d’autres clichés oubliés en leur accordant une occasion de briller. Je me suis simplement servi des nombreux doublons de la même prise de vue (dus au changement d’angles, test, braketing et composition) pour mon projet de photos déchets numériques.

Aujourd’hui, les photographies effectuées dan le cadre de ma démarche impressionniste sont réfléchies. Contrairement au recyclage de photographies oubliées. 

 

🇬🇧

The diseappearance of analogic, digital photography, increase of the storage size, cloud explosion has generated these ten last years an exponantial increase of snapshots but also an increase of digital waste. By digital waste I mean pictures taken and forgotten on an old hard drive or a cloud. It’s the artist Madhvee Deb who presented her exhibition Digital Waste at Georgetown, Penang, Malaysia, who made me realize about this phenomen.

I’ve watched in my digital library for how much Waste I had. The numbers were quite substencial. I gave them here a chance to shine, most of them for the first time, before erasing the originals forever. I erased by the same time about 10 Gigs of pictures stored in a Cloud. I’ve done the same with 170 gigs on an old Flickr account. Reducing my carbon footprint.

Some of these pics had more than ten years. A lot of the pictures I take are used for my blog or instagram. But I’m far from using them all.
For my impressionisms pictures my procedure is déliberated. In this series nothing was on purpose nor planned.

The pictures I show you today were born from different factors : Braketing, Composition, Change of angle or just Test. Fortunatly I’ve got better with the years, a lot of thoses natural Digital Waste have almost vanished.

Dechets Numerique Digital Waste Impressionisme jeff van straelen photographe region cannoise paca provence alpes cote d'azur 06

Dechets Numerique Digital Waste Impressionisme jeff van straelen photographe region cannoise paca provence alpes cote d'azur 06

Dechets Numerique Digital Waste Impressionisme jeff van straelen photographe region cannoise paca provence alpes cote d'azur 06

Dechets Numerique Digital Waste Impressionisme jeff van straelen photographe region cannoise paca provence alpes cote d'azur 06

Dechets Numerique Digital Waste Impressionisme jeff van straelen photographe region cannoise paca provence alpes cote d'azur 06